Accueil / Fédérations / La FFT en pleine transformation digitale ?

La FFT en pleine transformation digitale ?

Le 1er avril dernier avaient lieu les premiers Etats Généraux du Tennis français, suivant l’élection du nouveau président de la Fédération Française de Tennis. Parmi les mesures évoquées, bon nombre faisant penser à une réelle transformation digitale initiée. La FFT peut elle changer ?

Bernard-Giudicelli

Digitaliser la discipline et la moderniser

Plus de 300 représentants de clubs, des comités départementaux et des ligues étaient donc réunis à Paris pour discuter des nouvelles évolutions du tennis hexagonal. Troisième sport le plus pratiqué en club, le tennis est en déclin dans l’hexagone. Les équipes de France et nos fers de lances peinent à gagner des titres majeurs, et donc créer une émulation chez des plus jeunes qui voudraient d’identifier à ces sportifs. Avec 1 039 337 licenciés en 2017, soit 100 000 de mois qu’en 2012, c’est une vraie érosion pour la fédération, les ligues et les clubs. D’où l’importance de telles assises durant lesquelles plus d’une centaine de propositions ont été faites, pour notamment moderniser la pratique.

Ce rassemblement inédit des dirigeants et des enseignants de clubs est le point de départ du nouveau projet fédéral.

Ces propositions viennent challenger toutes les formes de pratique du tennis, comme le jeu amateur et semi-professionnel, les infrastructures, ou encore la promotion du sport. Et c’est sur l’aspect digital que la fédération doit permettre de promouvoir le tennis. De nombreuses startups, proposant services aux licenciés et clubs voient le jour, et la FFT ne semble pas en mesure de suivre le rythme d’innovation des petites entreprises agiles souhaitant disrupter l’industrie des sports de raquettes. Et la FFT souhaiterait travailler avec les acteurs de l’innovation pour intégrer les nouvelles solutions digitales dans les clubs. La FFT incubateur de startups alors ?

Il a été également abordé l’ouverture du paiement en ligne au bénéfice des clubs, le déploiement de plateformes en ligne favorisant leurs offres font figures de projets à long terme. Ces suggestions ne constituent qu’une première partie de ces états généraux devant ensuite être validées par l’Assemblée générale extraordinaire qui se tiendra le 13 mai à la Fédération Française de Tennis.

La promotion sportive au coeur des propositions

Parmi les mesures phares, la FFT réfléchirait à mettre en place une compétition Galaxie pour les jeunes beaucoup plus simple et lisible, peut être à la manière de ce qui se fait en Suisse ? Mais encore réduire les formats de jeu des simples, en équipe ou en tournoi, et de remplacer le 3ème set par un super Tie-break en 10 points gagnants pour accélérer les matchs. Enfn, la FFT souhaite repenser le modèle associatif des clubs avec une diversification des offres adaptée à tous les publics cibles d’un sport qui se pratique toute la vie. En effet, parmi les pratiquants français, bon nombre ne seraient tout bonnement pas licenciés, ce qui constitue un manque à gagner important pour une fédération d’ampleur.

A propos Cedric | Smash-Marketing.fr

Chef cordage sur Smash-marketing.fr :)

A lire également

L’ITF sort une nouvelle application mobile antidopage

Le programme anti-dopage de la Fédération Internationale de Tennis (TADP) vient d’annoncer la sortie d’une application …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *