Accueil / Business / Thermobanc invente le banc de tennis 2.0

Thermobanc invente le banc de tennis 2.0

Créée en 2012, cette startup qui compte dans ses rangs notamment le boss du Moselle Open semble avoir révolutionné le concept du bord de court de tennis avec un nouveau type de banc de tennis 2.0. Nous avons voulu en savoir plus su Thermobanc. Questions, réponses…

Thermobanc Open 13

Bonjour Laurent, pouvez-vous nous expliquer la genèse du concept Thermobanc ?

C’est un produit sur lequel on travaille depuis plus de 3 ans au travers plusieurs prototypes réalisés. Dès 2012, un premier prototype avait été testé à l’Open 13 et en 2013 une autre version a été testée au Moselle Open, le tournoi ATP 250 de Metz. Globalement, les sportifs sont aujourd’hui assis sur du mobilier souvent inconfortable et peu esthétique, et pourtant ce mobilier devrait posséder de nombreuses valeurs ajoutées.

La conception est totalement Française à 100%.

Pouvez-vous nous en parler ?

Au tennis, le banc fait partie du cœur du jeu, dans une zone très visible car les bancs sont au centre de l’action. Dans les tournois de tennis, ce qu’on voit, c’est qu’au changement de côté une personne vient apporter des bouteilles, tenir un parasol. C’est aussi une zone sur laquelle peuvent être exposés des partenaires, des annonceurs, aujourd’hui de manière pas toujours qualitative. Nous faisons aujourd’hui de ces besoins des opportunités sur nos produits Thermobancs. Nous pensons que notre produit est d’une véritable efficacité pour palier à ces besoins, en plus d’être esthétique et confortable.

En quelle matière est conçu le Thermobanc ?

Il est fabriqué en résine PEHD, matériau entièrement recyclable. Le banc est moulé donc très bien fini. Le PEHD est un polyéthylène disposant de propriétés très intéressantes. Il est très robuste, il résiste aux chocs physiques et aux très hautes et basses températures (-40°C à +80°C), il résiste aux UV, il est imperméable aux corps gras comme les crèmes, les tags et il se nettoie à l’eau et au savon. Et la couleur du matériau est également personnalisable sur la base de codes Pantone ou RAL (20 couleurs en standard).

Le Thermobanc est-il Made in France ?

La conception est totalement Française à 100%. L’usine de fabrication est à Roquemaure, entre Avignon et Orange, et la société qui a conçu le système de froid est basée en Avignon. Le designer, lui, est en Ardèche et notre société, Mobisport Concept, est à Marseille.

Quels sont les éléments qui composent le Thermobanc ?

Des inserts parasols sont prévus, et dans chaque accoudoir est disposé un bac de réfrigération autonome pour permettre de maintenir des boissons et des aliments au frais. Tout cela fonctionne sans électricité. Le Thermobanc  se décline également avec les bacs poubelles. Et on a 3m2 de surface d’annonces par Thermobanc pour les partenaires.

Thermobanc Lacoste
Comment avez-vous travaillé la conception de ces produits ?

Ce produit a été conçu par un des référents industriels en France, Richard Montoro. Ce spécialiste nous a accompagnés de bout en bout, apportant même de bonnes idées comme la possibilité de clipser des bancs entre eux pour pouvoir s’adapter à d’autres besoins et sports si nécessaire.

Le feedback est à chaque fois très bon, que ce soit de la part des joueurs, des organisateurs ou de leurs partenaires.

Vous évoquiez la publicité précédemment. Pouvez-vous nous parler du business model ?

On vient apporter une solution très esthétique. L’annonceur est quant à lui mis en avant de manière très propre sur un produit qui est très beau. Nous sommes à la fois le concepteur du produit et à la fois régie publicitaire. Aujourd’hui, des petits comme des gros annonceurs peuvent s’adosser à nous pour que nous puissions gérer pour eux des campagnes. Nous proposons des solutions d’affichage sur le Thermobanc qui peuvent être personnalisées en fonction des clubs, des régions, du nombre de bancs…

Un intérêt business pour un club de s’équiper en Thermobanc ?

L’objectif étant que pour des clubs, le Thermobanc puisse être autofinancé par la publicité justement. Que des clubs puissent afficher des annonceurs locaux ou qu’ils nous laissent gérer pour eux cette partie. Dans ce cas, le banc est livré gratuitement et le club obtient même 10% des revenus annuels publicitaires chaque année. Les premiers annonceurs et contrats clubs arrivent, nous sommes très enthousiastes.

Vous ciblez quels types d’annonceurs ?

Nous souhaitons cibler des annonceurs régionaux, nationaux et internationaux mais aussi locaux. Nous venons de lancer une offre de régie publicitaire à destination des petits commerçants. A partir de 40€ par mois, un commerçant local peut s’afficher sur un Thermobanc.

Vous avez déployé le Thermobanc sur des tournois ATP comme Genève ou Marseille. Quels sont les feedbacks ?

Nous avons toujours eu la chance d’avoir un retour unanime car le produit plait et est bien conçu. Le résumé de tous nos clients c’est qu’il fallait y penser et nous l’avons fait. Avant Genève, nous avions aussi fait les Internationaux de Strasbourg, Bucarest et l’Open 13. Le feedback est à chaque fois très bon, que ce soit de la part des joueurs, des organisateurs ou de leurs partenaires. On envisage la suite sereinement.

Quels sont vos objectifs pour 2017 ?

Pour nous, la phase 1 était de lancer la machine et d’avoir une visibilité sur des tournois ATP pour que les clubs nous découvrent. On est au-delà de nos objectifs pour le moment. On ne s’attendait pas à ce que la Fedcup nous fasse confiance également. Nous avions sur la 1/2 finale France-Pays-Bas un banc Orange et un banc Bleu-Blanc-Rouge. C’est pour nous très important en terme de visibilité et on a pu constater que le Thermobanc est très télégénique.

Nous avons également un dossier en cours pour le CNE et venons de signer un partenariat avec les Ligues de Provence et de Lorraine, d’autres sont en cours. Les Ligues sont des relais très importants pour nous. Nous allons essayer de travailler sur un partenariat plus global. Nous avançons aussi sur le marché Espagnol et Anglais avec des partenariats pour la distribution.

Thermobanc

On peut imaginer Thermobanc à Roland-Garros en 2017 ?

On ne peut que l’espérer. Ce serait génial. Le sujet a été évoqué avec la Fédération Française de Tennis.

Et dans vos prochaines actualités ?

On va avoir sur le départ du Critérium du Dauphiné des Thermobancs aux couleurs du Tour de France pour le lancement du Tour 2016. Si le test est concluant, le produit sera installé sur les étapes du Tour.

Quelle évolution à venir pour Thermobanc ?

Nos sports de prédilections sont le tennis et le golf mais pas que car il complètement modulaire, les bancs s’emboitent entre eux et viennent s’adapter à chaque sport pour pouvoir accueillir le nombre de personnes adéquat.

Nous aurons une nouvelle version prochainement avec un équipement spécifique pour chaque accoudoir qui sera démontable. Un bac froid autonome, un bac poubelle déchets traditionnels et recyclables, un bac cendrier pour golf, ou encore un bac de tees.

Le Thermobanc va également s’attaquer au marché de l’hôtellerie car de par ses fonctionnalités et ses couleurs personnalisables il plaît également beaucoup.

Pouvons-nous envisager une évolution technologique ?

Des systèmes sont dans les cartons. Comme la possibilité de recharger son téléphone pendant le jeu. Ou des systèmes de LED, demain, plus interactifs pour les annonceurs. Pour l’instant, on peut s’adapter facilement à la situation, à l’image qu’on veut donner, aux lieux d’implantation des bancs. La seule limite, notre imagination…

Mobisport Thermobanc

A propos Cedric | Smash-Marketing.fr

Chef cordage sur Smash-marketing.fr :)

A lire également

la-centrale-du-sport-comparateur-prix-marketplace

La Centrale du Sport finalise sa première levée de fonds

La Centrale du Sport, premier comparateur d’offres et de prix en équipements sportifs vient de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *